Verstappen : “On ne peut pas être parfait tout le temps”

Verstappen : “On ne peut pas être parfait tout le temps”

©️ Red Bull Content Pool
Max Verstappen a dû se contenter de la seconde place du Grand Prix d'Azerbaïdjan. Le double champion du monde, piégé par l'entrée en piste de la voiture de sécurité, n'a jamais été en mesure d'attaquer Sergio Pérez, son coéquipier chez Red Bull.

par | 30 Avr 2023 | News F1

Max Verstappen s’est élancé de la première ligne sur la grille de départ du Grand Prix d’Azerbaïdjan. Le double champion du monde a su se montrer patient et profiter du DRS pour dépasser facilement Charles Leclerc.

Alors qu’il menait la course à Bakou, Nyck de Vries a bien malgré lui, mis des bâtons dans la roue du pilote Red Bull. Son compatriote néerlandais est allé heurter un mur, provoquant l’entrée en piste de la voiture de sécurité. Max Verstappen s’est immédiatement jeté dans la voie des stands pour passer sur la gomme dure, anticipant l’entrée en piste de la voiture de sécurité. Cette dernière est cependant entrée en piste un tour plus tard, favorisant Sergio Perez et Charles Leclerc.

Oui, je pense que la Safety Car ne m’a pas porté chance, puis j’ai dû pousser à nouveau, j’ai essayé de rester très proche pour essayer d’entrer dans le DRS. Mais je pense que les pneus surchauffaient un peu en essayant de suivre. Mais aussi l’équilibre, j’avais du mal à être vraiment constant.

“J’ai donc un peu joué avec les différents réglages. Et je pense qu’une fois que j’ai réglé ça, je dirais que les 10 derniers tours étaient de nouveau très bons, mais juste un peu trop tard. Mais je pense que nous avons appris beaucoup de choses tout au long de la course. Et bien sûr, au final, c’est un bon résultat pour l’équipe.

Sergio Pérez (Red Bull), Charles Leclerc (Ferrari), Max Verstappen (Red Bull), Azerbaïdjan 2023 - ©️ Red Bull Content Pool
Max Verstappen piégé par la Safety Car en début de course – ©️ Red Bull Content Pool

Toujours leader du Championnat du monde des pilotes, Max Verstappen voit la menace ‘Pérez’ revenir à six points. La saison est longue, mais le pilote mexicain semble bien déterminé à ne rien lâcher en 2023.

Nous savons que la saison est très longue. Et comme je l’ai dit, j’ai encore appris beaucoup de choses. Bakou est encore très différent de Miami et Miami sera encore très différent des autres circuits où nous irons.“

Mais oui, on continue d’apprendre. On ne peut pas être parfait tout le temps. Je pense qu’il y a toujours des jours où l’on peut apprendre“, a conclu le double champion du monde en titre. 


Pour ne rien manquer de l’actu F1, suivez également SecteurF1 sur Facebook en cliquant ici !

Lire aussi :

DERNIÈRES NEWS