Ocon : “Si je manque le point de freinage, c’est la catastrophe“

Ocon : “Si je manque le point de freinage, c’est la catastrophe“

©️ F1TV
Esteban Ocon a terminé à la quinzième position du Grand Prix d'Azerbaïdjan. Si sa course n'a pas été des plus excitantes, le pilote français a eu un coup de chaud aux stands en faisant face à des photographes présents au milieu de la Pit Lane.

par | 30 Avr 2023 | News F1

Esteban Ocon, qui s’était élancé depuis la voie des stands, a terminé la course en quinzième position, juste derrière son coéquipier. Au moment de rentrer au stand, à l’entame de son dernier tour, il s’est retrouvé face à une situation extrêmement dangereuse. 

En effet, des photographes avaient été autorisés à se rendre dans la voie des stands afin de couvrir la célébration du podium. Problème, Esteban Ocon est venu les frôler à près de 100 km/h.

Oui, ce n’est pas quelque chose que nous voulons voir“, a déclaré le pilote Français. “Je ne comprends pas pourquoi nous commençons à préparer le podium et la cérémonie alors que nous sommes encore en course, il reste un tour à faire et il y a encore des gens qui n’ont pas ravitaillé.” 

Je suppose que Nico n’est pas passé au stand à ce moment-là [NDLR : il était déjà passé au stand]. J’arrive à 300 km/h, je freine très tard et je vois les barrières et les gens tout autour.

C’est fou, ça aurait pu être un gros, gros accident aujourd’hui, c’est vraiment quelque chose qui doit être discuté, car c’est quelque chose que nous ne voulons pas voir“, poursuit Esteban Ocon.

Ocon, Alpine, Azerbaïdjan 2023 - ©️ F1TV
L’arrivée d’Ocon dans les stands en fin de course à Bakou – ©️ F1TV

Je dois dire qu’à la vitesse à laquelle nous arrivons, surtout si près de la ligne, si je manque le point de freinage, c’est la catastrophe, donc c’est un moment de folie.

Il faut attendre que toutes les voitures aient passé le drapeau à damier et s’assurer qu’il n’y a plus de course dans la Pit Lane avant de commencer à préparer le podium. Ce n’est pas un mystère, c’est très simple.“

Les responsables du parc ferme de la FIA ont été convoqués par la FIA après la course pour s’assurer que cela ne se reproduise pas.

Un week-end à “oublier” pour Alpine et Ocon

Parti depuis la voie des stands avec des gommes dures, le pilote français a espéré jusqu’au bout du Grand Prix qu’une voiture de sécurité vienne lui donner un petit coup de pouce stratégique.

Oui, nous avons essayé de garder les pneus en vie jusqu’au dernier moment, en espérant une voiture de sécurité et en espérant que quelque chose arrive pour que nous puissions gagner du temps ou des places et nous avons réussi à garder les voitures les plus rapides derrière, les deux McLaren.

Alex était très rapide aussi, et toute la course a été assez intense et la bataille était assez dure, mais malheureusement nous avons tout perdu une fois que nous sommes passés par les stands.

Alpine a vécu un week-end cauchemardesque, alors même que l’écurie française amenait à Bakou de nouvelles pièces.

Je suis sûr que les mises à jour fonctionnent et ce n’est pas le problème, c’est que nous n’avons pas pu les utiliser correctement. Nous aurons beaucoup de données. Heureusement, nous avons le prochain week-end pour renverser la vapeur et oublier ce week-end“, a conclu le coéquipier de Pierre Gasly chez Alpine.

Deuxième week-end de course consécutif sans point pour Alpine, qui se tourne déjà vers Miami. 


Pour ne rien manquer de l’actu F1, suivez également SecteurF1 sur Facebook en cliquant ici !

Lire aussi :

DERNIÈRES NEWS