Mazepin essaie de relancer sa carrière en F1 devant les tribunaux britanniques

Mazepin essaie de relancer sa carrière en F1 devant les tribunaux britanniques

©️ Haas
L'ancien pilote de Formule 1 chez Haas poursuit son marathon juridique. Après avoir intenté des actions en justice en Europe et au Canada, Nikita Mazepin poursuit son combat pour revenir en F1 en Grande-Bretagne.

par | 4 Mai 2023 | News F1

Nikita Mazepin a été remercié par son écurie au début de la saison passée. Cette décision de l’écurie de course américaine est intervenue seulement quelques jours après l’invasion de l’Ukraine par la Russie. À cette époque, Haas s’était donc séparé de son pilote russe ainsi que de son sponsor titre Uralkali.

Depuis lors, Nikita Mazepin a été soumis à des sanctions émanant de l’Union européenne, du Canada, mais aussi de la Grande-Bretagne. Ces dernières ont forcé le pilote à abandonner sa carrière en F1. Dans l’espoir de pouvoir un jour retrouver un volant dans la discipline reine du sport automobile, Mazepin a mené des actions en justice en Europe et au Canada.

L’agence de presse russe Tass rapporte que l’ancien pilote de F1, évincé par Haas et sanctionné par la FIA, a maintenant déposé des documents auprès d’un tribunal britannique.

Nikita Mazepin, Haas, Barcelone Essais Hivernaux 2022 - ©️ Haas
Nikita Mazepin, une dernière fois au volant d’une F1 lors des Essais Hivernaux de Barcelone en 2022 – ©️ Haas

“Nikita a fait appel auprès d’un tribunal britannique“, a confirmé Rachel Scott, porte-parole du jeune pilote russe de 24 ans. Ce recours relève le fait que selon l’équipe juridique de Nikita Mazepin, les sanctions britanniques à l’encontre de l’ancien pilote de F1 sont “illégales“.

“Il a manqué la saison 2022 et, très probablement, la saison 2023 et, tant que ces sanctions sont en place, aucune équipe de Formule 1 ne l’engagera comme pilote d’essai, pilote de réserve ou pilote à part entière.

“Le demandeur sera, en effet, incapable de négocier une place dans une équipe de Formule 1 pour 2024 à moins qu’il ne soit libre de se rendre au Royaume-Uni et d’en revenir pour assister aux négociations dans les bases des équipes au Royaume-Uni, sachant que sept des dix équipes sont basées au Royaume-Uni“.

“Les négociations pour rejoindre une équipe de Formule 1 commencent généralement en mai ou en juin de l’année précédente. Par la suite, il doit pouvoir entrer au Royaume-Uni, non seulement pour la course britannique de Formule 1, mais aussi pour les briefings, le travail de conception ergonomique, l’entraînement et la présence à la base de l’équipe“.


Pour ne rien manquer de l’actu F1, suivez également SecteurF1 sur Facebook en cliquant ici !

Lire aussi :

DERNIÈRES NEWS